Canalblog est un petit cachottier : il me dit quels sont mes posts les plus lus et quels sont les mots clés qui ont amené mes lectrices.  Et mon post le plus lu, tatatam, c'est celui qui traite des cheveux gris et que j'ai publié il y a un peu plus d'un an.

Comme je me lance dans un troisième essai (concluant ?  L'avenir nous le dira !) pour accepter les choses telles qu'elles sont et non pas telles que je voudrais qu'elles soient, je vais donc, pour éclairer votre lanterne et me donner un peu de courage, faire quelques articles sur l'impact et la manière de paraître jeune quand on a des cheveux gris.  En plus, le cheveu au naturel est un cheveu plus sain que le cheveu coloré et les colorations, comme on le sait, sont pleines de produits cancérigènes.  Finalement, comme je l'ai déjà dit dans ce blog, les cheveux gris sont très tendance dans le monde anglo-saxon, ça finira par débarquer chez nous.  Autant donc être pionnière.

Car, il faut bien se l'avouer, même si je ne suis pas "scared to death", n'exagérons rien, il n'en reste pas moins que ma décision, déjà communiquée urbi et orbi à mes amies, m'emplit de vagues régulières de panique.  J'ai environ 30 % de gris et vraiment pas encore cinquante ans et la question cruciale est ne vais-je pas apparaître... vieille ou vieillie prématurément ?  Quand on voit le monde dans lequel on vit, voilà une réflexion désespérement futile.

Bon, vous avez décidé d'accepter la couleur naturelle de vos cheveux, que faites-vous ?

Tout d'abord, vous avez besoin d'une bonne coupe.  Premièrement, parce que les cheveux gris ou blancs ne tolèrent pas l'à peu près.  La coupe doit être soignée, entretenue régulièrement et de préférence relativement courte pour garder la jeunesse du visage.  Voyez ces deux photos de Christine Lagarde, celle de droite est sa coupe actuelle et personnellement, je ne suis pas fan.

AFP/Getty Images      5649B095-4B5C-47E2-8608-40891E10E316_w268_r1

La seconde raison pour laquelle vous avez besoin d'une bonne coupe, c'est que le processus sera plus rapide si la coupe est plus courte.  Si vous devez faire une transition entre cheveux teints et cheveux au naturel sur 20 cm, vous êtes partie pour 20 mois, soit plus que le temps de se décourager.  En plus, il y aura un moment où cela ne sera pas très joli joli à voir.  Si vous avez 8 à 10 cm, vous y serez en un peu moins d'un an et la transition sera plus facile à gérer.  

Soignez vos cheveux aussi, faites des soins nourrissants, faites votre brushing pour éviter les cheveux plats ou la tête de gorgone si vous avez des cheveux bouclés.  Utilisez de la mousse de styling pour donner du volume.  J'étais une farouche opposante au produits de coiffage et là, je vais aller asap chez ma coiffeuse à Woluwé pour en acheter.  Autant mes cheveux étaient faciles à coiffer quand ils étaient un peu plus longs, là avec la coupe courte, j'ai l'air d'une étudiante égarée dans la quarantaine.  Un peu de tenue, que diable.

Parlons maintenant de la transition.    Car, pour beaucoup d'entre nous, nous avons de nombreuses années de coloration diverses derrière nous.  Il est illusoire de croire que votre coiffeur va trouver une nuance de gris qui s'harmonise avec votre couleur naturelle; ça n'existe pas, autant le savoir d'office.   Vous allez cependant avoir besoin de votre coiffeur et dans 100 % des cas, vous allez devoir batailler avec lui ou avec elle, car arrêt des teinture = moins de chiffre d'affaires avec vous.  Et donc, ne vous attendez pas à ce qu'il ou elle accueille à priori votre choix avec enthousiasme.  Faudra tenir bon.

Trois cas peuvent se présenter : vous vous les éclaircissez, vous vous colorez les cheveux pour masquer les gris ou vous vous les foncez.  Cela demande bien entendu trois réponses différentes et comme je ne vais pas réinventer la roue, je me suis basée sur un excellent article en anglais, lu sur le site www.womenshair.about.com.

Si vous n'avez que quelques mèches plus claires, quelques lowlights (mèches plus foncées) ou la coloration des racines dans une teinte proche de votre couleur naturelle devrait faire l'affaire.

Si vous vous éclaircissez les cheveux, il faudra d'abord les laisser repousser de quelques centimètres pour que votre coiffeur voie la couleur naturelle et ensuite, il devra vous les teindre dans une couleur la plus proche possible de votre couleur naturelle.  Et c'est là que les choses se corsent et que non non non, il ne faut pas le faire soi-même, la maîtrise de la couleur est une alchimie délicate car chaque cheveu réagit différement aux produits chimiques et vous n'avez peut-être pas trop envie de vous découvrir une tignasse verte après avoir fait une tentative de colo à la maison.

Si vous vous colorez les cheveux pour masquer les gris, essayer des highlights (mèches plus claires) ou des lowlights (mèches plus foncées) pendant quelques mois pour rendre la transition moins visible.  Vous pouvez aussi essayer les teintures semi-permanentes ou les colorations "végétales" comme EOS (eeeuuhhh, il y a quand même des produits chimiques dedans !) ici aussi pendant quelques mois.  Pour celles qui se coloraient les cheveux en brun, je conseille vivement le soin nuanceur de couleur brun froid de Christophe Robin, environ 37 € pour un gros pot, qui va refroidir votre brun et éviter que le roux ne ressorte de votre coloration, car le roux et le gris, ça ne fait vraiment pas bon ménage.

img47527

 

 

Si vous vous foncez les cheveux, il vous faudra aussi les laisser pousser pendant deux ou trois mois pour que le coiffeur voie la couleur naturelle.  Ensuite, il va enlever petit à petit la couleur avec un shampooing décolorant jusqu'à ce que vous atteigniez la couleur désirée qu'il va après recolorer dans la teinte naturelle choisie.  Là aussi, inutile de se précipiter chez Di pour acheter une colo dans une teinte plus claire : vous courrez au désastre avant de courir en pleurs chez le coiffeur.

Vu le bazar pour y arriver, vous comprenez mieux maintenant pourquoi je vous ai dit qu'il fallait se couper les cheveux courts.

Ceci étant dit, la situation est évidemment différente si vous partez avec une base de 70 % de cheveux blancs ou comme moi avec une base de 30 % de cheveux blancs.  Dans mon cas, j'ai refusé la coloration semi-permanente EOS que la coiffeuse voulait me poser car ma couleur de base est assez similaire à la couleur de ma teinture, bien que la masse de la teinture fasse la couleur trop dure pour mon visage.  Comme la teinture a déjà deux mois et demi, elle est déjà assez "passée", moins dure, avec ces reflets roux qu'il faut maîtriser, mais par contre, les gris qui poussent font un effet "mèches" assez naturel.  On verra bien où on en arrive d'ici un mois ou deux.

Dans un prochain post, je vous parlerai à nouveau de couleurs, mais cette fois-ci des couleurs que l'on porte quand on a des cheveux gris, grisonnants ou blancs.

Cet article vous a plu et vous souhaitez plus de conseils pour vivre harmonieusement avec vos cheveux gris ?  Laissez-moi un petit message !