Sûr qu'il fait bien agréable à Bruxelles pour le moment, ça nous compense un juillet pluvieux durant lequel on pensait déjà à la rentrée, mais un petit tour dans les magasins hier me confirme une tendance lourde : nous allons vers l'automne et les vêtements plus chaud sont de retour.

Bien entendu, nous sommes face à un dilemene : d'un côté, nous n'avons "plus rien à nous mettre" et de l'autre, les vêtements coûtent cher, le reste aussi et notre porte-feuille n'est pas nécessairement aussi plein que notre garde-robe.

D'où quelques conseils.

Premier conseil : avant toute chose, on détermine ses priorités.  Si on travaille à temps plein, la garde-robe devra être principalement composée de vêtements pour aller travailler.  Cela paraît évident, mais ce n'est pas toujours le cas.  Dans la plupart des secteurs, une garde-robe formelle reste une base nécessaire pour une bonne image au burau.  Si on est retraité ou au foyer, on se concentre sur des vêtements plus informels.

Deuxième conseil : on ouvre sa garde-robe, ses tiroirs et sa boîte à bijoux.  Toute sa garde-robe et tous ses tiroirs et on trie en trois tas : ce qui va à la fois au niveau de la coupe et de la couleur, ce qui ne va plus (trop petit, trop grand, complètement abîmé) et ce qui pourrait être réutilisé.  On peut être surprise des découvertes que l'on fait au fond de sa garde-robe.

Troisième conseil : on voit ce qui manque.  Il ne faut pas une garde-robe très étoffée pour aller travailler.  Deux tailleurs, deux autres vestes et deux autres jupes/pantalons, quelques chemisiers/pulls, deux ou trois paires d'escarpins, une paire de bottes, deux sacs et le tour est joué pour les dames.  Pour les messieurs, trois costumes, cinq chemises, cinq cravates, un pardessus, trois paires de chaussures et une ceinture en cuir et vous voilà bon pour le service.  

Quatrième conseil : on choisit ses pièces de base dans ses couleurs neutres.  Si vous voulez connaître vos couleurs neutres, relisez mes posts "quelles sont les couleurs qui vous vont ?".  Donc, pas d'orange, pas de fuschia, pas de bleu pétaradant pour les pièces de base.  Pourquoi ?  Simplement parce que les couleurs neutres s'accordent avec tout.  Et aussi parce que pour vos pièces de base, il vaut mieux choisir de la qualité et que la qualité, ça se paie.  Autant que cela paie donc pour plusieurs années.

Ce qui m'amène au cinquième conseil : on choisit des accents de couleurs pour ses accessoires.  Foulard, cravate, petit pull, collier, broche : voilà l'occasion de porter les couleurs de la saison sans dépenser une fortune et de faire plusieurs tenues avec un seul tailleur ou costume.  En cherchant bien, on trouve des accessoires chic et pas cher un peu partout, que ce soit dans des magasins type Veritas ou dans des brocantes.  Si vous partez faire un city trip, ayez aussi l'oeil ouvert pour les accessoires.  Un collier acheté 10 € à Barcelone peut faire beaucoup d'effert car vous serez la seule à le porter...

Finalement, comment faire du neuf quand le budget est limité : comme vous aurez ouvert votre garde-robe, vos tiroirs et vos boîtes à bijoux, pensez à re-customiser les vêtements et accessoires qui y dormaient paisiblement...  Participez à une bourse d'échange de vêtements.  Pour acheter, visez les "outlet stores".  Il y en a un peu partout en dehors de Bruxelles, qui vendent des vêtements à prix doux.  Allez aussi au marché : à côté des robes pour mamies, on trouve aussi des petits pulls ou tops de bonne qualité à des prix imbattables.  La crise, c'est pour tout le monde, y inclus les magasins de vêtements : il y a donc régulièrement des soldes qui ne disent pas leur nom.